Suis-je toujours minimaliste? Mes indispensables de voyage!

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais le minimaliste, ce mode de vie qui consiste à vivre avec seulement les objets qui nous sont utiles ou qui nous apportent du bonheur. La société de consommation cherche à tout prix à nous faire consommer, on nous vend du rêve : ce téléphone est hors de prix, mais il fera de vous un photographe de talent ! Cette voiture vous emmenera au bout du monde, pour des aventures folles en famille. Heu, ma ZX aussi nous a emmené en Espagne !

Avoir plus nous rendrait donc plus heureux. Merci, mais je ne crois pas !

En découvrant ce mode de vie, j’ai décidé de me séparer de mes possessions. Au fur et à mesure, je sentais un poids s’enlever de mes épaules, et je me sentais libre et légère. Pensez-y, chaque objet que l’on achète/ qu’on nous donne, devient notre responsabilité. Il faut en prendre soin, l’entretenir, le dépoussiérer… cela demande beaucoup d’énergie ! En possèdant seulement ce dont on a vraiment besoin, on peut utiliser cette énergie pour faire d’autres activités plus plaisantes qu’entretenir ces objets, que l’on aime à moitié.

En partant pour la Nouvelle-Zélande en 2016, je ne connaissais pas ce mode de vie. J’avais déjà décidé de partir “léger”, en convainquant mon papounet chéri qu’un sac de 60L c’était largement suffisant. Je me revois faire la liste des “indispensables”, en rajoutant des objets tous les jours… et l’ordi à 3,5kg, ah non je peux pas m’en passer !!! Faut dire qu’il m’a bien servi, mais c’était bien trop lourd. Le jour du départ, j’ai 12kg dans le dos, 8 devant. Je peine à marcher mais l’adrénaline du départ prend le dessus! 

Tout au long du voyage de , ces “indispensables” se sont transformés en poids, mais comme j’avais dépensé une somme importante d’argent (35€ le cadenas énorme et super lourd), je n’arrivais pas à m’en séparer, même si il ne m’a jamais servi. Je crois d’ailleurs qu’il est rentré en France avec moi !

J’ai appris de mes erreurs de débutant : tu ne pars pas au beau milieu de la savane, pas besoin d’emmener toute ta vie ! Il y a de grandes chances que tu trouves ton dentifrice/un nouveau t-shirt là où tu vas, et en plus ça fera un souvenir !

Je me suis alors lancée un défi : un nouveau sac acheté au vieux campeur à Paris avec mes deux meilleures amies l’été dernier, Bobby, le petit frère de Bob (mon sac de 65L pour la Nouvelle-Zélande), 40L, bagage cabine approved ! (on économise beaucoup avec un sac cabine sur les billets d’avion!)

Objectif : moins de 7kg ! J’avale des vidéos “backpacking light / How to travel light?” pendant plusieurs semaines, et je fais ma liste. 

Si l’article sur ce que j’avais en partant vous intéresse, le lien est juste là : Le contenu de mon sac à dos

Aujourd’hui, après bientôt 7 mois de voyage (déjà!), je veux vous partager, non pas le contenu de mon sac, mais mes indispensables. Le contenu de mon sac à quelque peu changé, principalement au niveau des vêtements, c’est l’hiver ici, adieu les shorts et t-shirts, on accueille les pulls et manches longues !


 

On commence ?

 

Côté Tech(nologie)

  • Ordinateur 2-en-1 Asus Transformer mini : moins de 800g sur la balance, confortable pour la navigation internet, l’écriture d’articles, et une excellente capacité de stockage pour mes besoins !
  • Casque Plantronics Backbeat Pro 2 : Un super casque, que j’utilise la plupart du temps en bluetooth. Autonomie de 24h, pour une charge de 3-4h. Mon compagnon de tous les jours pour le boulot !
  • Téléphone Oppo R17 Pro : Le petit dernier de la famille. Une batterie époustouflante, une dual sim (pratique quand on est à l’étranger), et une super caméra ! Une recharge à 40% en 10 min, 35 min pour une recharge complète !
  • Un adaptateur universel, indispensable en voyage!
  • Une multi-prise USB, qui permet de recharger jusqu’à 6 appareils en même temps avec 3 sorties différentes : 1.0A, 2.1A et 2.4A. 

Côté Salle de Bains

Je suppose que vous savez prendre soin de vous en voyage, je ne parle donc pas de brosse à dents ni dentifrice, tout le monde en a (normalement!), je vous parle de ces petites choses qui me font me sentir à l’aise dans ma peau!

  • Bain de bouche “gencives sensibles” : La dernière visite chez le dentiste s’était soldée en l’achat d’un dentifrice salé, pour éviter le saignement des gencives (ouais, c’est pas très classe!). Un goût horrible et aucun changement, c’était un vrai calvaire de se laver les dents. J’ai découvert un dentifrice Oral B spécial gencives sensibles et avec ce bain de bouche, adieu gencives qui saignent ! Un vrai “bonheur” de se laver les dents à présent!
  • Shampoing solide “Honey I washed my hair” de chez Lush : La première action quand j’ai commencé le minimalisme a été de réduire le plastique. J’utilise à présent ce shampoing solide, et je ne me vois pas revenir au shampoing classique. Pareil pour le corps, j’utilise un savon 🙂
  • Baume à lèvres “Burt’s Bee” : 100% naturel, à base de cire d’abeille, c’est mon produit chouchou ! Il est toujours dans la poche de mon jean (ce qui le fait fondre un peu…), il hydrate mes lèvres comme il faut, et n’est pas trop gras !
  • Coton démaquillant : Une découverte de la Beauty Convention ici à Melbourne (vous vous souvenez ?). Le principe est simple, on mouille cette microfibre avec de l’eau et il enlève le mascara comme par magie ! Je le lave après chaque utilisation au savon et le laisse sècher dans la douche! Game changer ! Plus besoin d’acheter du démaquillant, qui souvent nécessite plusieurs cotons (non réutilisables!)
  • Mon mascara chouchou Dior Iconic : Je n’utilise que du mascara pour me maquiller, alors je me fais plaisir. Il fait des cils longs et aucun paquet ! 
  • Une crème hydratante : Je n’utilisais pas de crème en France, mais ici je sens que ma peau est plus sèche, et extrêmement sensible. Les Australiens ont de très bonnes marques de produits bios pour la peau, et le mien de chez Sukin est parfait pour moi !
  • Ma coupe menstruelle “Lunette” : Je vous passe les détails, mais depuis que j’ai sauté le pas, je ne retounerais plus en arrière ! Moins de déchets, plus économique, bien plus confortable, et toute petite dans le sac, GAME CHANGER !

Côté accessoires

Ce sont tous ces objets qui font partie de mon quotidien, et qui me simplifient la vie/me rende heureuse.

  • Ma casquette colorée : Il faut avouer que je l’ai plus utilisée cet été, pour me protéger du soleil, et puis pour le style aussi 🙂
  • Un magazine/Un livre : Une cliente a oublié ses magazines cette semaine et me les a offert. Ils parlent de prendre soin de soi, de yoga, de méditation, parfait pour se libérer l’esprit après une grosse journée de travail. Le livre, c’est un thriller emprunté à la Reading room à Docklands il y a deux semaines, que je n’ai pas commencé ! Une fois lu, je le ramènerai avec les magazines, pour que d’autres personnes puissent en profiter !
  • Ma gourde Kleen Kanteen : J’ai acheté une gourde Camelback en arrivant ici pour éviter les bouteilles plastiques (des millions de déchets!) mais elle s’est mise à fuire. Il a donc la remplacer. J’ai opté pour ce modèle en inox, qui ne donne pas de goût à l’eau, d’une contenance de 800ml, que je remplis minimum 4 fois par jour!
  • Mes bijoux : Je porte tous les jours les mêmes bijoux : je n’enlève jamais mes boucles d’oreilles ni mon collier (avec un pendentif représentant la Nouvelle-Zélande). J’ai perdu ma montre, que j’ai remplacée (je ne peux pas vivre sans montre, je trouve ça plus pratique que de sortir son téléphone pour regarder l’heure!) et mes bagues (je me sens nue sans elles) : une offerte par mon frère pour mes 18 ans, une qui appartenait à mamie, et 3 qui sont ensemble avec le symbole peace and love, un coeur et le mot LOVE achetées ici en Australie.
  • Mon masque de sommeil. Pas grand chose à dire dessus, si ce n’est qu’il me permet de faire dodo n’importe où!
  • Mes lunettes de soleil. Celà fait longtemps qu’elles n’ont pas servies, mais c’est extrêmement important de protéger ses yeux, surtout en Australie où le soleil est puissant!
  • Mon porte monnaie et mon passeport. Essentiels pour partir en voyage!
  • Mes packing cubes, qui me permettent de ranger tous mes vêtements et de gagner de la place dans mon sac et de le garder organisé !
  • Un petit sac à main : Je n’ai pas souvent de sac à main, je préfère tout avoir dans la poche intérieure de ma doudoune! Mais c’est pratique pour sortir le soir et prendre que le nécessaire avec soi!
  • Mon petit sac à dos, parfait pour y ranger ma gourde, et mes documents de travail dans la journée!

Côté vêtements

Je vous rassure, j’ai plus de vêtements que ça, mais ce sont mes essentiels ! 

 

  • Ma doudoune/manteau 5-en-1 : C’est certainement le meilleur achat de mon voyage en Nouvelle-Zélande. Un k-way avec une doudoune à l’intérieur, avec les manches amovibles, parfait pour toutes les saisons ! Je porte la doudoune tous les jours !
  • Mes jeans Levi’s : on dit souvent qu’il ne faut pas emmener de jeans en voyage parce que c’est lourd et que ça prend de la place. Moi je dis non ! On peut les mettre pendant plusieurs jours (voir semaines!), ça va avec tout et si on prend de la qualité, ça dure des années! 
  • Un cardigan : J’ai tout le temps chaud. Tout le temps. Même si il fait froid dehors. Un cardigan est juste ce dont j’ai besoin, au dessus d’un t-shirt ou d’un petit haut pour le travail et me voilà habillée. J’en ai un bleu et un noir, qui s’allient parfaitement avec le reste de ma garde robe.
  • Un foulard coloré. En grande fan de Desigual, j’ai plusieurs foulards (un seul en voyage, acheté ici d’ailleurs!) de chez eux. Ils sont colorés, et permettent d’habiller une tenue simplement !
  • Mes chaussures Xero Shoes : A mes yeux, sûrement les chaussures les plus confortables au monde. On a l’impression de marcher pieds nus (j’adore !), et les pieds ne sont pas compressés à l’intérieur de la chaussure, ils respirent 🙂

Mes applications favorites

Chaque jour, j’utilise plusieurs applications, dont je voudrais vous parler.

 

  • Spotify Premium : Depuis quelques mois maintenant, j’utilise Spotify premium, pour écouter toutes mes musiques préférées, sans pub, en qualité HD, et que je peux télécharger pour les écouter hors ligne. Les 9.99€ par mois sont bien rentabilisés ! 
  • La banque : En voyage, c’est important de surveiller son budget, l’argent part très vite. J’ai deux banques en ligne, et donc j’utilise les deux applications très régulièrement, parfois même plusieurs fois par jour. 
  • Camscanner : Après mon infection à l’oeil le mois dernier, il a fallu que je scanne des documents pour l’assurance. Qui se trimbale avec un scanner sous le bras en voyage ? Pour scanner facilement vos documents, je vous recommande Camscanner, super facile d’utilisation et de super résultats ! 
  • Pour rester en contact : Au travail, nous discutons entre collègues sur Whatsapp, pratique pour envoyer des photos et des messages ! Je l’utilise également pour rester en contact avec la famille et Judith en Nouvelle-Zélande ! Sinon, il reste bien sûr Messenger, l’application de messagerie de Facebook ! 
  • Les photos. Pour retoucher mes photos, rien de mieux que Snapseed. Les derniers montages sur mon Instagram ont été fait grâce à l’application Pic Collage, toute simple à utiliser et vraiment chouette ! Bien sûr, il faut aussi l’application Instagram pour partager tout ça !

Conclusion : Suis-je toujours minimaliste ? 

Je considère que oui. Il m’a fallu acheter de nouveaux vêtements ici pour le travail, et pour le changement de saison. Mais je refuse de consommer pour consommer. Faire les courses ici est un cauchemar, les produits ne sont pas bons, beaucoup de plastique, et pas vraiment de zéro déchet. Aller au marché avec mes propres contenants et mon sac en tissu me manque. Pouvoir recycler et acheter en vrac aussi. 

Mais le minimalisme ne se définit pas que par ses possessions. Je préfère largement passer une journée avec des amis que d’aller courir les magasins pour acheter le dernier gadget à la mode. Si j’ai besoin de quelque chose, je réfléchis avant d’acheter : en ai-je vraiment besoin ? Est ce que je peux m’en passer et trouver une alternative plus responsable ? 

Le plus difficile reste les vêtements. C’est extrêmement difficile de trouver des vêtements qui ne sont pas cheap, made in china et qui s’abîment au premier lavage.. Mais je cherche des alternatives. 

Bien sûr que je ne suis pas parfaite. Je fais des erreurs, comme tout humain, mais j’apprends à ne pas m’en vouloir à chaque écart. Au débu t de ma démarche, j’étais très dure avec moi-même : tu ne peux pas garder ça, ce n’est pas minimaliste! Chaque personne a sa définition de minimaliste. Pour moi c’est d’avoir le nécessaire et pouvoir voyager avec un bagage cabine et ne pas me sentir alourdie par le poids de mes possessions. Je suis parfois extrême et je peux me sentir submergée facilement par les objets qui m’entourent, jusqu’à parfois créer des crises de panique. Mais je suis en train de me renseigner sur la méditation et ses bienfaits. 

Je pourrais parler du sujet pendant des heures, mais je pense que vous avez compris l’idée 😉

 

 

Si vous avez tout lu, bravo ! J’ai passé la journée à écrire cet article qui me tient à coeur. La créativité commence à revenir, j’ai de nouvelles idées d’articles !

Je vous embrasse ❤

Update.

Par où je commence ? Où sont passées les deux dernières semaines ?

Je vous jure, le mois de Juin est passé tellement vite !

Côté boulot : Toujours une super ambiance au travail, j’ai de plus en plus de responsabilités (je suis HS en rentrant le soir), et ça me plaît toujours autant, c’est le plus important, non ? 

Cette semaine, c’était le EOFY (End of Financial Year, ou fin de l’exercice financier). La coutume ici est d’aller dîner au restaurant aux frais de l’entreprise. Avec mes 5 collègues, nous avons dîné arménien. Le service était un peu rapide et plutôt froid, mais les plats étaient délicieux. Nous avons partagé tous les plats en 6, pas toujours facile quand c’est une toute petite portion, mais nous avons bien rigolé ! Un peu trop d’alcool aussi…

Les clients dans l’ensemble plutôt agréables… mais pas tous ! Et si on faisait un top des clients relous ? (vous excuserez mon language!)

  1. La blondasse maquillée comme une voiture volée, en mini-jupe en plein milieu de l’hiver, qui débarque en voiture de sport, et qui m’appelle Sweetie… heuuu, non, on a pas élevé les cochons ensemble! Et c’est la première à râler parce que le parking est trop cher! On respire…. et on se retient de la gifler !
  2. Le client asiatique a qui on a envoyé déjà 10 mails depuis sa réservation il y a deux mois pour savoir à quelle heure il comptait arriver (pour que l’on puisse organiser quelqu’un pour le rencontrer en bas du building a UNE HEURE PRECISE). Aucune réponse bien sûr, et qui c’est qui va se charger du check-in ? C’est Catoche bien sûr ! Et puis tout d’un coup, les clients appellent : Oh ! on est là ! et bah pas moi c*nna**e ! Je serais là dans 30 minutes, ça t’apprendra à pas lire tes emails !
  3. Le client étranger qui pose plein de questions avant son arrivée, comme si Google n’existait pas. On lui répond gentiment, le check-in se déroule bien, et forcément il est là 10 jours, il a ton numéro et va te signaler tout se qui ne va pas dans l’appartement et exiger que ce soit réparé dans la minute, même en plein milieu de la nuit !
  4. Une cliente chinoise (j’ai rien contre eux, mais quand même!), qui m’envoie un message pour me demander si on a une couette supplémentaire parce qu’elle a eu froid la nuit dernière. Ok, l’isolation est pourrie en Australie, mais quand même, tu peux mettre le chauffage, non ? Je lui demande donc si le chauffage marche, elle me répond que oui…. Emelyn me demande de passer dans l’après midi. Il fait froid dans l’appartement, et là, le chauffage est éteint, c’est normal que tu ai froid c*nna**e! Bref, elle m’a enervée celle là !
  5. Les petits jeunes (on dirait une vieille qui parle!) qui me jurent qu’ils ne feront pas la fête dans la penthouse, et le lendemain matin, y’a de l’alcool partout, la police a été appelée pour tapage nocturne, et on retrouve de la weed ! Tu te fous de ma gueule ?

Je pourrais continuer la liste, mais celà sont les meilleurs ! J’apprends donc le self-control, il faudrait peut-être que je me mette à la méditation, ce serait une bonne idée!


Côté perso : Les week-ends passent aussi vite que les semaines, et avec son nouveau boulot, Ange n’est pas vraiment disponible le week-end. Elle se lève tôt pour aller faire ses cleanings, je me lève tôt aussi pour profiter de mes journées.

Dernièrement, et depuis l’achat de mon nouveau téléphone, je m’éclate à faire de belles photos. La caméra est franchement vraiment chouette par rapport à mon ancien téléphone. Je vais donc essayer de poster plus de photos sur Instagram avec le nouveau téléphone.

Voyez plutôt (sans filtre!) :

 

Je m’excerce également à la pratique de la time lapse (ou vidéo accelérée en français), et je filme de nombreux coups de soleil. Malheureusement, celà finit bien souvent en échec avec le soleil derrière les nuages, la mise au point sur la fenêtre sale, un appel en plein milieu de la prise vidéo qui fait vibrer le téléphone, mais je persiste.

J’occupe mes jours de repos en me baladant dans Melbourne, à découvrir de nouvelles ruelles, de nouveaux évènements. J’ai découvert récemment une “Reading room” ou bibliothèque communautaire, où les gens peuvent emprunter un livre gratuitement et reposer un autre à la place. J’en ai emprunté deux la semaine dernière, il va falloir que je trouve le temps de les lire.

Même si notre appartement nous coûte les yeux de la tête (650$ par semaine, dans la moyenne basse de Melbourne), nous avons décidé de prolonger jusqu’à début août. On ne trouvera pas moins cher et aussi pratique. Je suis à deux pas du boulot, Ange à quelques dizaines de minutes de ses appartements.


Côté Melbourne : Chez vous c’est la canicule, chez nous c’est l’hiver, mais pas si froid ! Ok, il y a des jours bien froid avec le vent glacé, mais comme il y a 4 saisons pas jour à Melbourne (littéralement!), celà ne dure jamais vraiement longtemps! Toutes les semaines, de nombreux évènements sont organisés. Une idée de génie également : un réseau de tramway gratuit dans le centre-ville, ça s’est une bonne idée ! 

Par contre, les gars, le recyclage ici, c’est du grand n’importe quoi ! On a une chute pour les poubelles dans l’immeuble qui ne marche jamais, donc on ne peut pas faire le recyclage ! Et même si on voulait le faire, ce n’est pas vraiment encouragé…. bof bof tout ça ! Bon en même temps quand on voit que nos déchets recyclés français atterrissent dans des décharges illégales en Malaysie, on est pas mieux !


Si vous avez lu jusqu’ici, j’ai une petite question : vous préférez de longs articles comme celui ci avec des photos, ou plutôt des petites anecdotes plus régulièrement sous forme de post Instagram/Facebook ?

Je vous laisse répondre en commentaires 🙂

6 mois. Déjà !

Bonjour à tous, 

Après l’article de la semaine dernière sur Mamie, je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu dans ce douloureux moment.

Aujourd’hui, samedi 15 juin 2019 marque les 6 mois depuis mon départ de Charles-de-Gaulle pour Los Angeles le 15 décembre 2018. Je n’avais aucun plan en tête, aucune recherche de faite sur les Etats-Unis, seulement la première nuit de réservée. Jusqu’au dernier moment, je me suis demandée si Judith allait être là, si ce n’était pas un rêve ! Les trois semaines aux States ont été géniales, les américains vraiment adorables et bien sûr, le concert de Céline Dion, mon plus grand rêve réalisé !

Puis est venu l’Australie, 48h seule avant l’arrivée d’Ange, le temps de me poser et rattraper le jet lag. Tout s’est ensuite enchaîné à vitesse grand V. Je n’ai pas vu les 6 derniers mois passer ! Les galères financières, ne pas trouver de travail, mais jamais abandonner. 

Je n’avais pas de plan en arrivant ici, je ne savais pas si j’allais rester deux semaines ou plusieurs mois, la vraie liberté. On a découvert la ville de Sydney, on est tombées amoureuse de cette ville, qu’il a fallu quitter pour tenter notre chance sur Melbourne. Voilà maintenant presque 4 mois que nous sommes sur Melbourne, et nous avons officiellement un travail toutes les deux. Ange est caretaker ou “concierge”, et nettoie des appartements avant d’accueillir les clients, comme je faisais avant mon full-time. Son emploi du temps n’est pas fixe, mais l’argent va pouvoir renflouer un peu les caisses ! De mon côté, ce n’est pas facile de se lever pour aller au boulot, mais l’équipe est vraiment chouette, on est une vraie TEAM.

Assise avec de la musique classique dans les oreilles, dans la cuisine de notre appartement du 59ème étage, notre résidence depuis 2 semaines et pour les 3 prochaines (nous avons prolongé notre contrat à 650$/semaine), je suis heureuse d’être ici. J’ai une vue imprenable sur la ville de Melbourne, avec la mer à quelques kilomètres. Les plus curieux d’entre vous auront déjà eu un aperçu sur Instagram.

Ange profite de la salle de gym au 33ème pour faire du sport plusieurs fois par semaine, mais n’a pas réussi à me convaincre d’y aller !

 

Pas mal la piscine, non ?

Les jours de repos (j’ai du mal à vraiment me reposer, je pense souvent au travail et à mes clients, mais ça va un peu mieux…) me permettent de découvrir un peu plus l’Australie. 

Lundi dernier (10 juin), nous avons célébré l’anniversaire de la Reine (née le 21 avril by the way!), un jour férié (payé double pour Ange, et me permettant d’avoir un week-end de trois jours!) et j’en ai profité pour faire une excursion au parc national des Grampians, à 300km de Melbourne.

Tassée à l’arrière du bus remplis de chinois et d’indiens, mon dos et mon c*l s’en souviennent encore. Nous sommes partis à 8h du matin, et revenus à 21h le soir ! Au programme, quelques magnifiques points de vue, la pluie battante, puis le soleil, puis la pluie again ! Au retour, nous avons vu quelques kangourous, en liberté! Je remercie le guide pour ces belles photos de moi !

Je vous mets quelques photos 🙂

On a beau être en hiver, il fait globalement super beau ! 

J’ai choisi cette vie de voyage, et je ne regrette pas. Bien sûr que ma famille me manque, et surtout la bouffe française, mais j’aime tellement voyager. Je ne poste pas tous sur les réseaux sociaux, ni prend tout en photo, je préfère être immergée dans l’instant, parce qu’aucune photo au monde ne pourra représenter le moment présent. Parfois même les mots ne peuvent expliquer une émotion, un moment, un sentiment, et c’est mieux ainsi. 

Je vais tout de même continuer les articles, parce que ça me fait du bien de prendre quelques heures par semaine pour se poser, et repenser à tout ce qui s’est passé pendant la semaine, les petits moments qui nous ont fait rire, ou pleurer, après tout, nous sommes des humains ! 

Après bien une heure de chargement, et un wifi extrêmement long, je pense que je vais pouvoir publier cet article : Hourra ! 

Nous allons donc pouvoir aller visiter la gallerie d’art de Melbourne, c’est gratuit (on économise où on peut…). 

Bisous ❤ 

Mamie.

Mamie,

Celà fait un an jour pour jour que tu es partie. Je n’arrive toujours pas à m’en remettre. Tu me manques tellement.

Je te vois partout. Dans un jardin où les fleurs sont magnifiques, je t’imagines sur tes genoux en prendre soin. Je parle de toi tous les jours, et je sens ta présence, je sais que tu veilles sur moi, où que tu sois.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai voulu t’appeler, comme on faisait chaque semaine, juste pour prendre des nouvelles. Il m’a fallu des mois pour pouvoir supprimer ton numéro de mon téléphone. Tu me parlais de jardin, et de la météo, et je te parlais boulot. Tu serais fière de moi mamie.

Et on prévoyait nos sorties shopping au super U, chez Armor-Lux pour une énième marinière, tu auras fini par avoir toutes les couleurs. J’y suis retournée tu sais, sans pouvoir y rester plus de quelques minutes avant de sentir les larmes monter.

Je me souviens aussi de tous ces bons petits plats préparés avec amour, avec saucisson et foie gras en entrée, sans oublier les concombres à la crème ! Réviser le bac dans ton salon, avec une tablette de chocolat Lindt blanc comme récompense. Nos soirées Thalassa, où tu tricotait, sans même regarder ce que tu faisais, toujours un pull de prévu par l’un des membres de la famille. Et ces après midi à décider quel pull on voulait, avant de commander la laine, et de passer la chercher à Lesneven chez Phildar. Il y a tellement de souvenirs avec toi, qui me reviennent sans cesse en tête.

Si tu savais le nombre de fois par jour où je dis à Ange “Mamie faisait comme ci, comme ça, je fais pareil”.

Il fait super beau aujourd’hui, c’est une journée qui se veut heureuse. Les arbres sont magnifiques, c’est une belle journée d’hiver.

J’irais à la plage cette après-midi voir l’océan, et déposer une orchidée, tes fleurs préférées.

Les dernières semaines ont été tellement dures, la date approchant et je ne pouvais rien y faire. Je l’ai redouté ce jour, on y est aujourd’hui, et je ne peux m’empêcher de pleurer.

Je pense tellement fort à toi, tu me manques.

Une pensée pour papi, grand-père et grand-mère, je vous aime fort.

Ta petite fille adorée, ou comme tu disais “ma grande”.

Un grand merci à tata pour cette belle photo !

Un grand merci à Ange pour ces magnifiques photos ❤

Semaine 3 (et 4?)

Bonjour à tous,

J’avais prévu d’écrire un article le week-end dernier, mais j’ai complétement zappé ! La semaine de travail est passé très vite et il faut bien avouer que je ne suis pas assez en forme le soir pour écrire un article. On se fait un petit résumé ?

Côté pro : tout se passe bien, les journées sont éprouvantes, mais l’ambiance est très agréable au sein de l’équipe. Je commence à sentir une routine qui s’installe, et chaque jour j’apprends de nouvelles choses. Les clients sont dans l’ensemble très gentils, bien sûr, ils y a des c*** comme partout ! Emelyn est absente du 31 mai au 5 juin, c’est donc moi qui suis en charge ! Je suis donc d’astreinte la nuit, ce qui consiste à répondre aux clients si ils sont coincés dehors par exemple (service facturé 150$ tout de même, dans ma poche!). Je m’habitue également à la conduite à gauche, pas toujours facile dans le centre-ville de Melbourne, mais ça se fait bien quand même ! Côté argent, je fais de mon mieux pour économiser un maximum et remettre le compte français à flot.

Cette semaine, je n’ai qu’un jour de repos, je compte bien en profiter pour faire la grasse matinée. Ah non! On déménage ! La surprise sera révélée la semaine prochaine, ou pour les curieux, sur Instagram @onebackpacklife !

Côté perso : Nous sommes à la troisième semaine dans l’auberge au centre-ville, la localisation est super top, à seulement 2 minutes du travail. Les weekends tant attendus passent à vitesse grand V, mais nous avons quand même le temps de les passer ensemble. Le week-end dernier, nous sommes allées au World Travel Expo sur les États-Unis, avec des billets d’avion à prix réduits, ainsi que de multiples compagnies de voyages organisés. Dommage de ne pas avoir assez d’argent, on serait bien parties en ballade !

L’hiver approchant (oui!oui! C’est le 1er juin!), la ville de Melbourne a organisé un marché hivernal aux couleurs européennes, on se croirait à Strasbourg. Il est également possible de louer un igloo pour 49$ par personne. Je vous montre des photos ?

Dimanche, nous avons visité le musée de la police de l’État de Victoria. Au programme, les arrestations les plus spectaculaires de la ville, gouvernée par des gangs au 19 ème siècle. Un musée gratuit et très intéressant !

Sinon cette semaine nous avons eu le jour le plus froid depuis 13 ans, avec 3.5 degrés ressentis !

Côté santé, j’ai attrapé cette semaine une infection à l’oeil gauche, qui m’a fait souffrir et un peu paniquer… J’ai donc appelé l’assurance et pris un rendez-vous chez le médecin (chinois!). Une consultation à 70$ et 20 dollars de médicaments plus tard, je dois envoyer tous les justificatifs à l’assurance.

La crème prescrite par le médecin à l’air de fonctionner, je vous tiendrai au courant 🙂

Bonne journée/nuit ! ❤