29 Mars 2019

Bonjour à tous, J’espère que vous allez bien. Je galère vraiment cette semaine avec les articles, j’ai pas mal de boulot avec les check in, et du coup mes journées ne sont pas très passionnantes.

En revanche, aujourd’hui, j’ai pris part à une expérience un peu différente.

Il y a une dizaine de jours, j’ai répondu à une annonce sur Gumtree, le site de petites annonces et d’offre d’emploi australien. Cette annonce, publiée par l’Université de Melbourne, et plus particulièrement l’Institut de recherche en neuropsychiatrie recherchait des personnes pour une étude sur le stress, dans différentes conditions.

Comme j’ai soif de nouvelles expériences, j’essaie et j’envoie un mail. On me rappelle dans les 15min, et on me demande, dans un premier entretien, si j’ai une condition physique qui pourrait m’empêcher de participer (attaque cardiaque…). On m’explique alors rapidement le déroulé de l’expérience, on m’envoie un PDF, que je dois lire attentivement avant d’accepter.

L’expérience prends entre 2 et 3h, et est rémunérée 75 dollars.

Mon entretien avec Patrick, le chercheur est fixé à 13h30 aujourd’hui. Je ne suis pas particulièrement stressée. Comme à mon habitude, je passe voir Jimmy pour récupérer les clés, j’ai deux arrivées ce soir.Je prends ensuite le tramway pour l’Université, je suis un peu en avance.

On m’offre un verre d’eau, et je fais la connaissance de Patrick.

L’expérience est divisée en 4 parties, tout est réalisé sur ordinateur :

  • Un questionnaire avec différentes phrases, pour savoir si les situations me correspondent. Ex : est ce que le fait de ne pas avoir de but précis dans la vie me stresse ? Réponse : pas du tout, un peu, moyennement, beaucoup. Tout ça en anglais bien sûr. Cette phase dure 20min, les questions sont plus ou moins les mêmes, mais pas formulées de la même façon, donc n’ont pas toutes exactement le même sens.
  • On m’équipe avec des électrodes sur les sourcils (pour observer mes réactions de mon visage), sur les doigts pour mesurer ma transpiration, sur l’annulaire pour le battement du cœur, et sous la poitrine, pour le cœur également. La dernière étape, un casque sur les oreilles. J’avoue que le stress commence un peu à monter, je me demande ce que je fais là. Patrick est vraiment adorable, il m’explique ce qui va se passer, et me demande si j’ai des questions. Non, on peut commencer alors. Cette phase dure 30 minutes. Des images apparaissent, et grâce à un curseur sur l’écran, je dois indiquer si je pense ou non qu’un bruit sourd va arriver. La première image est suivie du bruit sourd, un peu le même que quand on cherche une station sur les vieilles radios, un grésillement qui dure une seconde. Le son est fort, je sursaute, et je lève les sourcils, ça se voir sur le moniteur. Ensuite c’est une phase d’apprentissage, je sais après quel signe il va y avoir du son ou pas, c’est un peu redondant. La deuxième phase, je dois indiquer comment je me sens en voyant chaque image, si je me sens bien ou non, si je suis stressée.
  • L’expérience ne s’arrête pas là. C’est la partie cognitive. J’ai plusieurs exercises, qui sont difficiles, je ne dois pas m’inquiéter si je n’y arrive pas, je dois juste faire de mon mieux, me rassure Patrick. Un des exercices (je vais essayer d’expliquer au mieux), est composé de un, deux, ou trois carrés dans lesquels se trouvent une lettre. Celles ci disparaissent pour en laisser apparaître une nouvelle. Je dois alors taper sur le clavier la lettre qui a apparu avant. Quand il y a un seul carré, ça va, 2 ça se complique et trois c’est impossible. Ça me stresse un peu, on a l’impression de se planter tout le temps, pas très agréable comme situation. Cela dure 30min encore.
  • Dernier exercice : prendre une décision. J’ai trouvé cet exercice le plus dur. On est face à des situations impossibles et je dois prendre une décision. Il y a une vingtaine de décision. Je vous donne un exemple pour que vous puissiez vous rendre compte. Mr Jones et son fils sont dans un camp de concentration (c’est joyeux!). Son fils est prêt à être pendu, le soldat lui ordonne d’enlever la chaise sous les pieds de son fils. Si il refuse, non seulement son fils sera mort, mais également 5 autres prisonniers. La question est : est ce que vous enlevez la chaise ?

À la fin de l’expérience, Patrick me remercie et me remets en espèces les 75 dollars. Une expérience très intéressante, je devrais recevoir les résultats d’ici la fin de l’année.Maintenant, c’est l’heure de mes arrivées. Il n’est que 15h30, les premiers arrivent vers 17h30 et ensuite 19h30. Je vais à l’appartement, me reposer, mais j’ai faim, alors nuggets chez McDo!Mes clients seront tous les deux en retard, mais au moins j’aurais bien gagné ma vie aujourd’hui : 125 dollars. J’ai bien travaillé cette semaine, 4 arrivées encore demain, et sûrement 2 ou 3 dimanches, soit plus de 300 dollars gagnés cette semaine, ça couvrira pour la première fois une semaine d’hébergement !Retour auprès d’Ange, elle m’a manqué ! Bonne nuit ❤

Advertisements

Published by

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s