Un weekend au Moomba Festival

Bonjour à tous,

Je commence à récupérer de mon weekend, et des émotions de la semaine dernière (entretiens, travail, marketing…). Que d’émotions !

Comme je vous l’avais dit la semaine dernière, j’ai passé un entretien pour travailler au Moomba Festival, une fête foraine sur les berges de la Yarra River, en plein centre ville de Melbourne.

Au programme, compétition de ski nautique, de skate-board, de basketball, du cirque, des attractions à sensations fortes, des stands… Ce festival a lieu tous les ans, le weekend de la fête du travail, un long weekend pour les Australiens.

Cette année, le festival a commencé vendredi 8 mars et s’est achevé lundi 11 mars à 22h. L’entrée est gratuite, il faut seulement payer pour les attractions que l’on veut faire et pour la nourriture sur place.

Des attractions partout !

Le public est principalement constitué de familles, de jeunes couples (et de moins jeunes!), et d’adolescents ! L’alcool y est interdit, des patrouilles de police circule toute la journée pour veiller à la sécurité.

Je vais maintenant vous raconter mon expérience. Comme le festival s’est passé sur 3 jours, je ne vais pas raconter chaque jour en détail, ce serait un peu redondant.

J’ai travaillé au stand Pokémon. Le but du jeu était de viser, à l’aide d’un lance pierre géant, des pokémons. Pour ce faire, on fournissait aux clients un certain nombres d’angry birds, des petites peluches rondes.

L’arme de guerre, un angry bird !

Chaque joueur était gagnant, même si il n’arrivait pas à viser un pokémon !

Dès qu’un pokémon était renversé, il y avait un petit numéro sous lui, correspondant à un nombre de points, de 1 à 15. Plus le nombre étant grand et meilleur était la récompense !

Le tarif était clair :

– 1 lancer : 5$

– 3 lancers : 10$

– 8 lancers : 20$

Il était possible de jouer à plusieurs et de partager les lancers.

3 jours de festival, de très longues journées (12h par jour), à expliquer à des enfants, souvent trop pressés de jouer, comment jouer, et à éviter les tirs (ça fait mal un lance pierres, même avec une peluche dedans!).


Une petite frayeur quand même dimanche soir, quand après une dure journée de travail, je me suis rendue compte que j’avais perdu mon téléphone portable ! Avec Kori, ma super collègue, nous contactons la police, demandons à la sécurité, au service de nettoyage, aux objets perdus, aucun signe de mon précieux téléphone.

Je rentre donc bredouille à la maison, Ange était un peu paniquée de ne pas avoir de nouvelles de moi, et elle est super énervée pour moi ! J’essaie d’appeler mon numéro australien, direct sur messagerie ! Essayons la localisation, puisque qu’il est éteint, ça ne marche pas. Je décide alors de le bloquer, et j’ai la possibilité de faire afficher un message pour contacter Ange si quelqu’un le retrouve. Je m’imagine perdre toutes mes photos, heureusement que la majorité est sur Instagram, donc récupérable. Et puis j’ai pas le numéro d’Emelyn, ni de personne chez Redwood… Je suis tellement fatiguée que je m’écroule sur mon lit, on verra ça demain.

Il est 9h lundi matin quand le téléphone d’Ange sonne, affichant mon numéro ! Je rappelle immédiatement, il a été retrouvé. Je conviens d’un rendez vous, et saute dans le premier train. Le jeune homme est adorable ! Je récupère donc mon téléphone, ne réalisant pas la chance de l’avoir retrouvé.


Malgré ce petit incident, je dois dire que ce week-end a été génial. Je me suis sentie moi même, super à l’aise à parler en anglais et à inciter les gens à venir jouer. Super fière de mon travail !

En conclusion : Une ambiance et une équipe super fun, des rencontres avec d’autres voyageurs, et un petit pactole pour nous récompenser de notre travail.

Une super équipe ! ❤

Ce week-end m’a également fait réfléchir à cette nouvelle opportunité que représentait Redwood. En y réfléchissant bien, et en y discutant avec Ange et Judith (via WhatsApp), je n’avais pas trouvé la journée d’observation si terrible que ça, et je ne me voyais vraiment pas passer ma journée frapper à la porte des gens pour leur vendre des contrats d’électricité ou des panneaux solaires. Je ne me sentais vraiment pas à ma place. En l’espace de deux jours, j’avais eu l’impression d’avoir eu un lavage de cerveau pour devenir un mouton et vendre à tout prix.

J’ai donc contacté la responsable pour lui expliquer la situation et lui dire que je ne travaillerai pas pour Redwood, les remerciant bien sûr pour le training et la journée d’observation.

Celà restera une expérience.

J’espère que je ne vous ai pas trop manqué, j’essaie de rattraper mon retard, tout en gardant la qualité de mon travail. Mais je dois bien avouer que tout s’est enchaîné très vite la semaine dernière, et que j’ai été extrêmement fatiguée, et dépassée par les évènements. Je me suis reposée, et on est reparti pour un tour !

Bonne nuit ❤

Published by

Catherine

Passionnée par le voyage et le minimalisme, je vous raconte mes aventures sur mon site internet : http://www.onebackpacklife.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s