13 février 2019

Bonjour à tous,

Après les émotions d’hier (aka skydiving), nous nous réveillons vers 10h ce matin. Toutes les deux bien fatiguées, on prend le petit déjeuner. Je sens bien qu’Ange ne veut pas sortir aujourd’hui.

Nous partons dans deux jours de Sydney, j’ai encore plein de choses à découvrir.

Chacune fera sa journée à part. C’est normal de ne pas avoir envie de tout faire ensemble et de prendre du temps à part.

Je prends donc le bus pour aller en ville, avec une vague idée de ce que je veux faire. Je marche dans le quartier de The Rocks, monte les marches qui mènent à l’observatoire de Sydney. La vue est splendide, le musée en revanche ne vaut pas le coup. Trop petit, trop sombre, et pas facile à comprendre.

Il y a des bateaux qui s’entraînent dans le port de Sydney, pour une grande course ce weekend.

Je prends une route au hasard, et me retrouve face au plus vieil hôtel de Sydney (1842). Il y a beaucoup de soleil aujourd’hui, nul besoin de modifier les photos, elles sont magnifiques du premier coup !

Je continue ma balade, puis descend sur les quais.

Je passe enfin sous le Harbour Bridge, que je connais par cœur.

La route me ramène à Circular Quay. J’ai mal aux jambes, j’ai bien marché déjà. Rien ne m’arrête, la musique dans les oreilles, je me sens libre, ça fait du bien !

Je traverse le centre ville, 45min de marche pour rejoindre Paddy’s Market, fermé à chaque fois qu’on voulait le faire avec Ange. Aujourd’hui, il est ouvert. À l’intérieur, on dirait le souk de Marrakech. On y trouve de tout, des souvenirs, des vêtements, des protections pour téléphone, des salons de massage (je me suis faite approcher deux fois pour un massage thaï, non merci!).

Je trouve même un étalage de sabres et couteaux !

Je décide de prendre le train jusqu’à Chatswood, le quartier chinois de la ville. Je passe au Aldi chercher de l’ice tea ça fera plaisir à Ange, enfin j’espère !

Encore 3km de marche pour rentrer à la maison, j’ai les jambes en compote.

Mais cette journée toute seule a été une bouffée d’oxygène. Ça me manque un peu de voyager seule, je dois bien avouer.

Je fais une mini sieste, écrit l’article sur mon saut en parachute, prépare le repas et au dodo. Demain, je travaille !

Bonne nuit ❤

Advertisements

12 février 2019 – Skydiving –

Oh. My. God. J’ai sauté en parachute. Skydiving, c’est comme ça qu’on dit ici.

Je ne sais pas comment expliquer ce que j’ai ressenti. Je vais faire de mon mieux.

Vous vous souvenez hier, on a dû décaler la navette à 7h à cause des vents violents. On s’est donc réveillées à 4h45 ce matin, après une courte nuit. Un mélange d’appréhension et de stress. On ne réalise pas ce qui va se passer.

Le bus de 6h est bizarrement plutôt blindé. Entre les gens qui partent au travail, qui vont à la salle de sport, et nous en train de se réveiller, c’est assez drôle. Il faut ensuite prendre le train pour Central. Il est 6h22, on a rendez-vous à 6h45, ça va être chaud. Le temps passe trop vite, il est 37 en descendant à Central. Il nous faut maintenant courir pour rejoindre l’agence. Un petit sprint dès le matin, on est réveillées, ça c’est sûr.

Arrivées à l’agence, il faut s’enregistrer sur un ordinateur, j’appelle la maison pour donner des nouvelles. Je sens un peu de panique dans la voix de maman, papa est fier de moi et essaie de me détendre avec des blagues vraiment limite, comme il sait si bien faire.

Nous embarquons avec 23 chinois dans le petit bus, c’est parti. Il nous faut 2h pour rejoindre l’aérodrome. On nous installe dans une salle et on attend notre tour. Il faut encore s’enregistrer, on nous propose une assurance (en cas de décès, c’est rassurant !). Puis vient le tour de s’équiper, ça devient réel.

Une combinaison bleue des plus sexy (joke!), un harnais, quelques explications pour les différentes positions (sortie de l’avion, on ouvre les bras et position à l’atterrissage) et il faut aller dans l’avion. Ange part avec son moniteur, le mien tarde à arriver, je commence à me demander si je vais être dans le même avion qu’elle. Je discute avec le chauffeur de bus, c’est sympa. Puis, mon moniteur arrive. On a pris l’option photos + videos, armé de sa GoPro, moteur !

Je réalise alors qu’on est les derniers à rentrer dans l’avion, ça veut donc dire qu’on va être les premiers à sauter ??! Je demande confirmation, c’est bien ça. Panique à bord !

On décolle, l’appréhension monte. Trois lumières en face de nous : 3 min, gear check (vérification de l’équipement), 1 min, et ouverture de la porte. Mon moniteur rigole avec moi et m’accroche à son harnais. On est bien serrés, ça me rassure. Il a 3117 vols au compteur (il en faut 1000 pour être moniteur en tandem), rien que ça !

Quelques photos, j’esquisse un sourire nerveux. C’est l’heure d’ouvrir la porte, on est haut, mon dieu. Il faut se mettre en position d’une banane, la tête bien en arrière. Une photo à la caméra, pas le temps de paniquer, et on tombe de l’avion.

La sensation est difficile à décrire. Ma tête se vide, on va vite, très vite. Ma bouche est sèche, c’est pas facile de respirer. Heureusement, ça ne dure pas longtemps. Je pense à mamie, à papa, à maman, à mon voyage, au bonheur d’être ici, et je profite de la vue. Puis, le parachute s’ouvre. Le harnais serre un peu trop, mais la vue est juste splendide ! Il n’y a pas un seul nuage dans le ciel. On voit la forêt, la plage. C’est l’heure de s’entraîner pour l’atterrissage. J’attrape mes genoux avec mes mains et soulève mes jambes bien haut. Parfait. Un atterrissage tout en douceur. Mon moniteur, qui n’a pas arrêté de bombarder de photos et de vidéos pendant le vol, me demande comment ça s’est passé.

Génial. L’article sort presque 36h après le saut, mon cerveau n’arrive toujours pas à réaliser ce qui vient de se passer.

Nous attendons les photos et vidéos.

Au total 4min30 de video, et 250 photos.

Nous remontons dans le bus, il est presque 13h quand nous arrivons à Sydney.

Au fait, c’est l’anniversaire d’Ange ! Joyeux Anniversaire, je t’aime fort ! Il fait chaud aujourd’hui, 36°, pas facile à supporter. Le saut nous a donné faim.

Nous changeons de food court aujourd’hui, ce sera malaisien pour Ange et sushis pour moi. J’y peux rien, j’y suis addict ! La fatigue est bien présente, et la chaleur de plomb n’aide pas.

Nous décidons de lui échapper en allant au musée d’art de Sydney, près des jardins botaniques. Il fait bien frais à l’intérieur, merci l’air climatisé. Les expositions sont plutôt intéressantes. C’est dur de ressortir dans la chaleur. Il est maintenant 17h, mais il fait encore 35°. Nous redescendons vers Circular Quay pour l’happy hour. Un verre nous suffira. On est complètement HS, retour à la maison, une petite sieste pour Ange, et je prépare le repas : riz cantonais ! Encore joyeux anniversaire (pour la milième fois de la journée) !

Deux épisodes de Married at first sight, il est 2h du matin, au dodo ! ❤

Les photos de cette journée mémorable :